Potamor
4,99 €
Haut de page

Potamor

Dans la ville de Potamor on se nomme, par exemple, DDKRSWadl selon le code officiel. La société y est très hiérarchisée. Les citoyens de la catégorie supérieure, les Projeteurs, ont un ordinateur à la place du cœur. Il peut arriver que l'appareil tombe en panne, que le sentiment, phénomène prohibé, se réveille. De même, libérés des servitudes sexuelles, hommes et femmes peuvent soudain retrouver leurs organes naturels. La mort civile est plus importante que la mort réelle car, généralement volontaire, elle décide de la promotion sociale d'un autre, etc. Bref ! il s'agit d'une organisation technocratique de déshumanisation. Science-fiction ? ou pour mieux dire : sociologie-fiction ? En dépit des apparences, les scènes que rapporte le récit ne sont pas des scènes de la vie future. Ville planétaire, sans yeux, ville à l'intérieur des villes, ville de mémoire pour l'étranger en quête de sa propre histoire, Potamor branche ses circuits labyrinthiques sur le monde d'aujourd'hui. Non, la destruction n'est pas pour l'avenir : elle est là, dans les activités d'équipes silencieuses, dans la menace dont on devine la présence sans pouvoir la cerner. Deux ou trois aventuriers (ou bien toujours le même ?) s'échangent sur les plaques tournantes d'autoroutes fantômes. S'ils semblent partir en différentes directions, ils restent pourtant immobiles, car le centre est partout et les routes ne mènent nulle part...
144 pages
2-3h de lecture
paru en févr.
2016
4,99 €
Format PDF
Voir la compatibilité de vos supports

Sur la même thématique

Avis et commentaires

Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Donner mon avis
Détails
  • EAN : 9782021248876
  • Date de parution : 18/02/16